Réalise ton rêve… envole-moi, envole-toi, envole-nous !

Un rêve de petite fille pas comme les autres

Les plus belles expériences prennent souvent forme quand on s’y attend le moins… mais elles naissent d’images et d’impressions furtives qu’on croyait avoir oubliées.

Pour la petite fille d’un commandant de l’armée de l’air, c’était mission impossible ! comment faire pour tutoyer les nuages et essayer de retrouver mes rêves d’enfant face à ce héros ? de ce grand-père bombardier de nuit dont les carnets de vol et la dédicace de Marie Marvingt retrouvés il y a peu me donnaient plus de frissons encore que la lecture de « Vol de Nuit » ?

Tout simplement une succession de circonstances ! je devais le vouloir très fort … et ça y est, je suis mordue, passionnée, libre ! j’ai… volé et je compte bien retourner dans cet espace incroyable qu’on appelle le ciel !

Une série de vols en Robin 400 lors de ma profession de journaliste m’avaient certes donné quelques indices sur une passion inavouée et je dois dire que le vol réalisé dernièrement en ULM FK14 Polaris m’a donné une nouvelle dimension !

C’est avec Stéphane, fondateur de Vol Evasion, que j’ai pu apprécier le style particulier et les performances incroyables de cet ULM : vue dégagée à 360°, habitacle confortable, plus de 235 km/h en vitesse de croisière, décollage ultra facile sur piste courte, fluide, fluide, fluide…. Et puis, Stéphane vous racontera sa passion, vous emmènera survoler les endroits qui vous plaisent et vous laissera les commandes si vous êtes sage et appliqué…

Alors, juste envie d’un baptême ou prêt(e) à sauter le pas du pilotage ? c’est ICI. Moi c’est sûr j’y retourne ! en action ? c’est LA !

 

A propos de Vol Evasion

 Association basée à Essey-lès-Nancy et Fresnes-en-Saulnois, Vol Evasion propose des baptêmes de l’air au départ d’Essey-lès-Nancy (sur FK14 100CV) ou de Fresnes-en-Saulnois (sur Rans Coyote II 100CV). Des cours d’école d’ULM 3 axes sur Fresnes-en-Saulnois et la location d’ULM (Coyote 50 CV) à Fresnes-en-Saulnois.

A partir d’un groupe composé de dix personnes, établi sur une demi-journée, les tarifs restent soft, 45 euros par personne.

Et si vous avez envie de faire un cadeau plus qu’original, offrez un baptême de l’air à votre chéri(e), à un ami, à un membre de la famille.

 

Pratique : Circuits au départ de Fresnes-en-Saulnois/ Circuits au départ de Nancy-Esseyhttp://vol-evasion.fr/Photos Michel Leclerc/ DR/ collection privée CB

Merci à Jean-Philippe et Stéphane, des pilotes passionnés et passionnants !

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Escapades - Carnets de voyage

Make your own ! quand le Hilton Paris Opéra s’associe à la Brasserie Liefmans

 

Urbain chic et malin avait envie d’un cocktail qui ne ressemble à aucun autre ! Utiliser la bière comme ingrédient de base ! la Liefmans Fruitesse n’est pas seulement une bière très fruitée, elle est également délicieusement rafraîchissante en cocktail. On s’est régalés de ses arômes frais et intenses de fraise, de framboise, de cerise, de sureau et de myrtille.

Une bière apéritive rafraîchissante au parfum de fruits exotiques, de fleur de sureau et de basilic. Yell’Oh est une expérience d’un genre nouveau, à mi-chemin entre la bière et l’apéritif. Toutes les occasions sont bonnes pour s’en délecter. Pour commencer ou finir le week-end en beauté, lors d’un barbecue entre amis ou pour se faire plaisir après une longue journée.

Quand deux grandes traditions, l’histoire d’une brasserie de plus de 300 ans et celle d’un établissement mythique décident de faire un bout de chemin ensemble c’est « Liefmans On the Rocks’ au Hilton Opéra » It’s time to chill ! On aime …

Merci à Henrik de l’agence Grayling pour cette soiré pétillante !

 Pratique: tout savoir sur les brasseries Liefmans  – Découvrir ou redécouvrir le Hilton Opéra Paris 

L’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération

Poster un commentaire

Classé dans Gastronomie

Mon jardin en ville ou la patience d’une jardinière urbaine !

Premières récoltes au jardin, thym, romarin, ail des ours et myosotis… les petits bonheurs se cueillent au jour le jour. Grâce à une amie très douée en botanique, j’ai découvert que sous les bambous, entre fougère et tussilage, de l’ail des ours avait trouvé sa terre ! un vrai délice en pesto, dans la salade ou juste comme ça, coupé dans un fromage blanc… un petit coin de sous bois à portée de main et de bouche.

Tous les jardins ont des secrets. Le mien n’avait pas été foulé depuis plus de 10 ans et chaque année me donne la récompense du travail fourni: un massif de roses anciennes échappé du lierre, des primevères qui se ressèment à l’infini, des Muscaris impertinents sortant de nulle part, des oeufs turquoises cachés dans l’if…

Une façon d’être heureuse, les pieds sur la mousse (j’en ai tellement que j’ai renoncé à l’enlever et c’est si doux …), et les mains dans la terre !

Demain est un autre jour… j’aurai rechaussé mes escarpins de souris des villes mais dans ma tête j’aurai toujours la liberté d’une souris des champs.

Poster un commentaire

Classé dans Jardin

Court métrage : rencontre avec Lionel Prado, tendre surdoué à la spiritualité bien affirmée !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 « L’introspection est la prise de conscience de soi. La liberté de s’émanciper du connu et d’évoluer vers sa propre vérité. »

« Introspection », court métrage tourné dans le vieux Nice et le Parc du Mercantour est le résultat de 3 ans de travail entre Lionel Prado, photographe de nature, HOENIX, compositeur cinématographique et une équipe déterminée. Tous avançant dans la même direction avec amour et sincérité. Une belle occasion de partager des valeurs organiques à travers un moment de contemplation et d’égarement.

CB : vous dites partir seul en montagne, pour renouer avec votre voix intérieure… Y-a-t-il d’autres lieux où vous ressentez cette réconciliation, cette profondeur ?

LP : La montagne est un lieu propice à l’introspection. On vient de la nature c’est donc plus facile d’y retrouver son authenticité. La solitude a une place importante pour se poser la question de: qui suis- je ? c’est le contraire absorber sans réfléchir. J’ai voulu toucher tout le monde avec ce film, montrer que même si l’homme se sent si puissant, là- haut il n’est rien. Nous avons exposé l’aspect humain via la recherche de soi, en dégageant de l’énergie pour casser les barrières.

 

CB : « Mélancolie du temps… les étoiles guident vers la révélation » Ressentez – vous parfois ce sentiment « limite » entre plénitude et oubli, un genre d’ivresse de la solitude ?

LP : Seul en nature on ne rencontre pas que des phases de plénitude. Le plus dur, c’est la transition entre le confort et la nature avec  le poids du sac. Quand on affronte la solitude et qu’on reste patient il y a la récompense : comme un aigle qui passe dans la lumière rasante… Durant ces moments beaux et rares, effectivement, on peut ressentir un moment d’ivresse.

Plus tard, je vivrai en montagne pour y développer la notion d’autarcie et approfondir ma compréhension de la nature. Je vais de temps en temps en voyage dans l’Himalaya où la population met de la conscience dans tous ses actes. Il faut remettre de la conscience dans nos société occidentales et nous rappeler que la nature est le meilleur médicament qui soit.

 

CB : « Happé par la banalité, il faut s’émanciper pour enfin se connaître » Quels changements dans votre vie, avez-vous acquis une nouvelle vérité ?

LP : J’ai grandi près d’Antibes dans un petit village. A la base, j’étais salarié sur Nice, dans le secteur de la communication, un contexte où l’on travaille la semaine et où et le week- end est réservé aux loisirs… Depuis 2016, je me suis lancé à plein temps dans la création audiovisuelle à travers mes aventures vécues en nature. De cette façon, j’ai concilié ma vie professionnelle et ma passion. Depuis que j’ai commencé la photographie en 2012, je suis le travail de beaucoup de personnalités influentes qui ont décidé de vivre leur rêve. Parmi eux, des photographes comme Vincent Munier (qui m’a d’ailleurs remis un prix depuis ! ) m’ont inspiré plein de choses, notamment partir seul en nature et assumer mes rêves.

Je n’ai pas été poussé au début, ma famille n’était plus connectée au milieu alpin et personne ne m’a dit allez vas- y fais- le ! J’aimerais dire aux gens qu’il faut oser se lancer.

Avec la montagne, j’ai développé un côté plus spirituel en plus d’être en accord avec la vie que j’ai choisi. Prochainement je me rendrai en Inde au Ladakh dans le Cachemire sur les traces de la panthère des neiges. Je voudrais faire un parallèle avec le loup en France et montrer que l’on peut cohabiter avec des animaux sauvages. Il faut vivre avec la nature pour ne pas se perdre ! J’y ferai un repérage en solo,  puis peut être un film…

 

CB : Des mots qui vous tiennent à cœur, un message à ceux qui nous liront ?

LP : Ecoutez-vous tout est possible, il faut se battre pour ses rêves !

 

Pratique :  Lionel PRADO – Réalisateur d’INTROSPECTION / Auteur Photographe  – http://www.lionelprado.com | www.introspection.vision/

Poster un commentaire

Classé dans Actualités, Escapades - Carnets de voyage

Saucony #lifeontherun #enroutesimone

Urbaine elle l’est ! chic encore oui et maline, évidemment… La nouvelle gamme « Life on the Run » du fabricant américain Saucony (du nom du Saucony Creek) est résolument plus street wear et on l’imagine déjà très bien à nos pieds !

Cette nouvelle collection de sneakers et de textile a été mise en scène et présentée hier dans l’appartement XXL et vitaminé « Chez Simone », rue de Rivoli. C’était donc launch party hier soir pour Urbain Chic et Malin…

Au menu, healthy food pain aux céréales, guacamole maison, muffins aux herbes de Provence (en dehors des cours de sport, de workshops et des ateliers bien-être Simone propose de quoi se régaler…), cocktails et thé détox …

La bonne idée, une animation réalisation de semelles personnalisées pour ses Saucony : motif, mots choisis, prénom… Merci à North Communication pour cette découverte !

 

Et hop ! par ici les liens utiles :

Saucony France

Saucony Eu

« Chez Simone » sur Do it in Paris

“Chez Simone » officiel

 

 

 

 

Poster un commentaire

Classé dans Actualités, Mode

Décembre en pays Magyar

1. 16h, déjà la nuit, ses lumières et ses folies

Poster un commentaire

Classé dans Escapades - Carnets de voyage

2. Buda et Pest, les bains

Poster un commentaire

Classé dans Escapades - Carnets de voyage