Archives mensuelles : novembre 2015

En attendant Снегурочка… Lumières de fin d’année à Moscou

Aujourd’hui, Julie s’est émerveillée sur le marché de Noël de la place rouge et des somptueuses décorations du centre commercial ГУМ.

Durant les fêtes de Noël orthodoxe, la ville, vêtue de son manteau blanc, offre un panorama féerique, et une ambiance festive avec ses magnifiques décorations, ses marchés de Noël et ses pistes de patinage… Testé !

En Russie, la principale fête de l’hiver est le Nouvel An. Et la plus belle fête orthodoxe, c’est Pâques ! Noël ne rencontre pas le succès qu’il connaît en Europe. Ce qui ne veut pas dire que fêter Noël en Russie est triste. Dans la capitale recouverte de neige, on trouve tout pour passer un Noël de rêve : des marchés de Noël aux cadeaux et cartes de voeux en passant par les traditionnels chants de Noël et, bien sûr, la neige tombant en flocons. Au tableau, il ne manque que le Père Noël, et Snegourotchka (Снегурочка), la Mère Noël des Russes et véritable princesse des neiges, pas celle de Disney… fait vite oublier ce détail !

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Actualités, Escapades - Carnets de voyage

Carnet de voyage en pays Tatar

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Julie, étudiante, nancéienne et globe trotteuse… Le week end dernier, avec ses amis du Mgimo et l’un de leurs professeurs, elle a découvert le côté sub-méditerranéen de la Russie, la douceur de la Crimée et l’extrême ouverture de ses habitants.

Jour 1

Monastère de l’Assomption de la Cave

Le Monastère de l’Assomption (Ouspensky) est l’un des plus anciens de Crimée, il a été bâti  dans  la presqu’île, au coeur d’un défilé de montagne pittoresque, (Maryam-Dere) et gardé par des falaises qui se perdent dans le ciel. Des dizaines des légendes fantastiques survolent les lieux. Selon la version des historiens le monastère fut fondé à la fin du 8ème siècle par des moines grecs fuyant Byzance pour la Crimée. Ils auraient taillé le monastère dans la roche et utilisé les grottes comme cellules.

Jour 2 

Palais Vorontsov

Parmi les pages d’histoire qui se sont écrites en Crimée, le palais du Prince Vorontsov occupe une place importante. Unique en son genre, il résonne encore des échos de la fameuse conférence de Yalta…

Palais de Livadia

A deux pas de Yalta, dans une propriété magnifique du nom de Livadia, on découvre l’ancienne résidence d’été des tsars de Russie. Au milieu de jardins somptueux, véritables jardins botaniques, se dresse un splendide palais de style Pré Renaissance italienne, construit à partir de calcaire coquillier d’Inkerman.

Le Nid d’Hirondelle

Ce petit château gothique s’est réfugié sur la falaise droite du cap d’Ai-Todor non loin de Yalta  et a néanmoins gagné le titre de symbole de la Crimée. Elégant, il rappelle les constructions chevaleresques des bords du Rhin et est considéré comme un des monuments les plus intéressants de l’architecture et de l’histoire de la presqu’île.

La Dame au petit chien

En russe Дама с собачкой est une nouvelle d’Anton Tchekhov  publiée en 1899. « Le bruit s’était répandu qu’un nouveau personnage avait fait son apparition sur la promenade : une dame avec un petit chien. Dmitri Gourov, assis à la terrasse du Vernet, vit passer sur la promenade une jeune dame blonde, de petite taille, coiffée d’un béret ; un loulou blanc la suivait.Personne ne savait qui elle était et on l’appelait simplement la dame au petit chien… »

Jour 3 

Port de Sébastopol

Un monument aux navires inondés a été érigé lorsque les voiliers russes ont été coulés pour le sauvetage de Sébastopol. Il se trouve dans une île artificielle construite de blocs de granit brut,  boulevard Prymorski, à une dizaine de mètres de la plage. Pour bloquer l’entrée du navire d’ennemi à la baie de Sébastopol, les commandants ont décidé de couler ces vieux navires à voile : « Trois Saints », « Salafail », « Varna », « Uriil », « Silistria », « Flora » et « Sizopol. » Ils s’enfoncent aujourd’hui doucement au fond de la baie…

Sebastopol – Chersonèse

Chersonèse, la Sébastopol grecque rappelle combien la Russie, via l’Ukraine, se rattache à l’Europe. Comme Marseille, Sébastopol fut grecque, comptoir fondé par les marins commerçants. Le site antique, où se promènent les familles des marins russes, donne l’image de ce que la Russie pourrait choisir : le passé grec plutôt que le passé mongol, la démocratie plutôt que le despotisme asiatique…

 

Poster un commentaire

Classé dans Actualités, Escapades - Carnets de voyage

Crimée : la lumière sans électricité

La population de Crimée s’étant prononcée à une écrasante majorité pour un rattachement à la Russie, le président russe Vladimir Poutine signe le 17 mars 2014 un décret reconnaissant formellement l’indépendance de la République de Crimée.

« La Crimée est à nous » : le slogan a donc fait florès il y a un an dans toute la Russie. Et pour la très grande majorité des Russes, comme pour la majorité des habitants de Crimée, il ne fait aucun doute que la Crimée fait partie de la Russie. Les russes apprécient son climat méditerranéen, ses anciennes villas de tsars, ses monts escarpés, ses vergers et plantes à essence… Son climat est à l’origine de l’ancienne Riviera russe – Yalta, Théodosie – courue à l’époque par les fortunés et les grands écrivains.

S’y trouve la 3ème ville fédérale russe après Moscou et St Pétersbourg, Sébastopol. Depuis le 18 mars 2014, date de son rattachement à la Russie, elle a le statut de ville fédérale russe. Statut contesté par l’Ukraine à laquelle la ville était rattachée de 1954 à 2014.

« La nuit dernière, les autorités de la république de Crimée ont annoncé avoir instauré l’état d’urgence, peu après une coupure totale de l’électricité venant d’Ukraine. Des sources ukrainiennes ont affirmé que ces coupures étaient dues à un sabotage de lignes à haute tension, sans indiquer qui pourrait en être responsable »…

Hâte tout de même que le petit groupe du Mgimo parti remonter le temps en Crimée revienne à Moscou en toute sécurité.

Poster un commentaire

Classé dans Actualités, Escapades - Carnets de voyage

Road trip dans l’anneau d’or

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le temps d’un week end, Julie est partie avec sa bande d’amis du Mgimo sur les terres noires et fertiles de l’anneau d’or. Là où chaque ville est un musée à ciel ouvert, rappelant le passé tellement riche de la Russie médiévale.

Parmi elles, Rostov (Ростов), une des plus anciennes villes de Russie où les filles n’ont pas pu prendre de clichés du Monastère faute de jupe longue… Iaroslavl (Ярославль), inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco…

Sur la route, entre deux clochers à bulbe dorés à l’or fin, la pauvreté saute aux yeux… Des femmes vendent des oignons, du poisson séché, des couvertures. Le contraste est dur.

La lumière est douce, presque nostalgique et donne aux paysages une langueur très slave. Le froid commence à mordre. Morok, le dieu du gel n’est plus très loin…

Poster un commentaire

Classé dans Actualités, Escapades - Carnets de voyage