Archives de Tag: maire de nancy

PATRIIIIIICKS !!!

André Rossinot, Maire de Nancy a remis ce matin la Médaille d’Or de la Ville à deux restaurateurs nancéiens, Patrick Tanésy et Patrick Bagot.

Je connais bien le premier, c’est « Papounet » un homme aussi bon que beau pour sa gentillesse et se générosité. C’est toujours un moment à part que de se poser chez lui et pouvoir se dire que la bonne et vraie cuisine a encore quelques belles heures devant elle à Nancy grâce à des gens comme lui. Gilles Pudlowski, que j’ai eu la chance d’accompagner (Un coucou à Maurice Rougemont, un autre maître en la matière) il y a quelques années de restaurants en bistrots locaux, sait mieux que personne décrire l’endroit. Extrait : « Une fin de soirée chez Tanésy… c’est une prise douce de l’ambiance gourmande de Nancy. Mon père, qui possédait jadis Est Inter Salaisons et vendait l’andouillette de Conneré dans la Sarthe, au marché de gros nancéen, pestait alors contre ce jeune loup natif d’Aix qui s’amusait à faire de l’andouillette de loup (!) ou du foie gras au caramel de poivre rose. C’était au temps de la nouvelle cuisine, de la clé d’or (1977), de Gault-Millau, au beau milieu des années 1970 ou au tout début des années 1980. Tanésy était alors le jeune loup qui montait avec son Gastrolâtre provocateur (pour l’époque) dans la rue des Maréchaux.

Dans sa petite salle tout en longueur qui ne peut guère recevoir plus de 25 couverts, il s’amuse à faire la cuisine qu’il aime. Pas de chichi, le respect des saisons, les produits de tradition sélectionnés de draconienne façon (ses écrevisses viennent de Languimberg au cœur des étangs de Moselle), des viandes label comme cette volaille de Bresse en vessie et aux morilles et vins d’Arbois, plus le croustillant de pieds de porc à la Sainte-Ménéhould qui indiquent que ce créateur zélé est aussi un mainteneur de traditions heureuses. »

Chez Tanésy – Le Gastrolâtre –  23 Grande Rue  – Tél. :03 83 35 51 94

« Patrick Bagot est fidèle à ses origines bretonnes. Avec Sébastien Morge, ils aiment à développer des saveurs océannes, turbot, rouget, langoustine…
Délégué régional Euro-toques, il reste intransigeant sur la qualité des ingrédients qui composent la palette d’une cuisine qu’il qualifie de « bourgeoise ».
Françoise Bagot assistée de Françis…vous proposera les vins les plus adaptés aux plats choisis. Les subtiles créations sucrées de Sébastien parachèveront ce délicieux moment. »

Le Chardon Bleu (Chez Bagot) – 45 Grande Rue – Tél. :03 83 37 42 43

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Gastronomie

Orages et désespoir à Nancy

Photo: enattendantmieux.org

Suite aux violents orages qui ont éclaté cette nuit, les équipes techniques de la Ville, en lien avec les Services du Grand Nancy et de l’Etat, ont été mobilisées toute la nuit et le restent encore pleinement ce matin, afin de contribuer à la mise en sécurité de chacun et garantir un fonctionnement et une continuité du Service Public au plus vite aujourd’hui.  La Ville a ainsi assuré le relogement d’une quinzaine d’habitants dans le quartier Poincaré.

Ce matin, les enfants ont été accueillis normalement dans les écoles maternelles et primaires de la Ville, après vérifications par les services techniques, en lien avec les équipes éducatives. Les Parcs et Jardins resteront fermés jusqu’à midi au minimum, afin de procéder aux vérifications d’usage et d’évaluer les dégâts éventuels.

De façon plus générale, un diagnostic global sera réalisé pour toutes les structures de la Petite Enfance, les Foyers Résidences pour personnes âgées et tout autre établissement accueillant des usagers.

André Rossinot, Maire de Nancy, Président du Grand Nancy, présent en Préfecture au moment de l’organisation des interventions d’urgence, va demander à l’Etat la reconnaissance de cet événement orageux en catastrophe naturelle, afin que les sinistrés puissent être indemnisés à la hauteur des dégâts subis. Source VDN

Pratique: Ma revue de presse concernant les orages de cette nuit à Nancy et agglomération: Le Figaro, Le Monde, Libération, Le Parisien,

 

Poster un commentaire

Classé dans Actualités, Société

Patricia MacDonald à Nancy

 

 

 

 

 
Invitée des rencontres du livre sur la place organisées et animées par Françoise Rossinot, Patricia MacDonald s’arrête à Nancy pour un rendez-vous inédit…

Née à Greenwich, elle a suivi des études de journalisme et a obtenu son doctorat à Boston. Après cela, elle a collaboré à la rédaction de nombreux magazines, allant des journaux médicaux aux magazines féminins. La voie qu’elle s’est ensuite tracée dans le roman à suspense découle sans doute de son mariage avec l’écrivain Art Borgau, de surcroît, libraire spécialisé dans le roman noir. Ses romans sont traduits dans le monde entier.  Son dernier livre «  Le poids des mensonges », édité chez Albin Michel, est un thriller psychologique que vous ne lâcherez pas de la nuit !

A l’occasion de son passage dans la cité ducale, André Rossinot, Maire de Nancy, lui remettra la médaille d’or de la Ville.

Pratique : Ce mardi 3 avril 2012 à 17h30 – Salle Poirel  – www.poirel.nancy.fr www.nancy.fr

Poster un commentaire

Classé dans Culture, Société

Un lifting pour Jeanne d’Arc

Comme annoncé lors du dernier Conseil Municipal par André Rossinot, Maire de Nancy, la statue de Jeanne d’Arc place Lafayette, à proximité de la rue des Maréchaux doit subir quelques rafraîchissements avant de revenir sur site pour le 600ème anniversaire de sa naissance ». Source VDN

Un peu d’histoire

« Située Place des Pyramides à Paris (à proximité de la rue de Rivoli), cette statue équestre représentant Jeanne D’Arc a été érigée en 1889 par le sculpteur français Emmanuel Fremiet ( elle remplace une statue plus ancienne créée en 1874 )

Une autre version de la statue est exécutée en 1889 par Frémiet pour la ville de Nancy (photo vuparmam.blogspot.com) , sur la place Lafayette. Le cheval est réduit de taille, en 1889, Frémiet remplace le cheval de Paris par le modèle de Nancy, ce qui provoque une polémique.

La version de Frémiet de Jeanne D’Arc à cheval est reproduite en plusieurs exemplaires, on la retrouve à Saint-Etienne Place Boivin (photo  travel66.com )et à la Nouvelle Orléans Place de France (photo flickr.com)

Le monument fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 31 mars 1992 ». Source titeparisienne.com. Alors , version bronze ou or ? A suivre…

Poster un commentaire

Classé dans Société